Bien-etre

La musique adoucit l’effort.

Pourquoi donc, les sportifs en salle ou en extérieur s’accompagnent-ils de musique pendant leur entraînement ? Pour se distraire ? Des chercheurs italiens et croates lèvent le voile sur la relation entre le tempo d’un morceau musical et la perception de l’effort.

Dans une étude publiée par la revue Frontiers in Psychology, les scientifiques ont convoqué sur des tapis de course une vingtaine de jeunes femmes (âgées de 24 à 31 ans). Elles ont effectué soit une marche de dix minutes à 6,5km/h (endurance) soit un exercice de musculation (intensité). Les séances se déroulaient en silence ou en écoutant des mélodies au tempo variable. Parallèlement, les chercheurs enregistraient la fréquence cardiaque des personnes testées. « Un tempo élevé entraînait une augmentation de (celle-ci), alors l’effort perçu était moins important comparé à celui ressenti lors d’une activité pratiquée en silence » résume le Pr Luca Ardigo, Chef de l’équipe des scientifiques qui ont réalisé l’étude.

L’exercice accompli en musique semblait exiger moins d’efforts, alors qu’il était plus bénéfique en termes d’amélioration de la forme physique. Des efforts qui s’avèrent plus prégnants pour un sport d’endurance que pour la musculation. Toutefois, les auteurs de l’étude admettent que l’échantillon devrait être élargi (Hommes, jeunes, personnes âgées) et qu’il pourrait inclure davantage de critères (parole de chansons etc.). Mais, selon eux, « la musique est un outil efficace pour encourager les gens pendant la pratique de sports de faible intensité »

Maury Legran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :